UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

CHAHOUD Ahmed

CHAHOUD Ahmed

CHAHOUD Ahmed
Catégorie
Ancien doctorant
Date de soutenance
2009
Directeur de thèse

Olivier ROUAULT

Thèse soutenue

La matière première en Mésopotamie d'après les textes du XVIIIe siècle av. J.-C.

Résumé de la thèse

La pauvreté de la Mésopotamie en matière première a sans doute joué un grand rôle dans le développement de sa civilisation, en obligeant les pouvoirs à adapter leurs politiques à cette situation. La Mésopotamie s'est donc trouvée, dès la fin du quatrième millénaire av. J.-C., au centre d'un réseau de routes commerciales importantes. La politique des souverains (diplomatie, conquêtes, etc.) a souvent eu pour but de se procurer ces matières indispensables au développement économique. La richesse documentaire des Archives Royales de Mari, au 18 ème siècle av. J.-C. permet d'envisager une étude approfondie de ce problème, nous fournissant une quantité de renseignements aussi bien d'un point de vue local qu'international.

Les sources utilisées pour traiter ce sujet seront donc tirées surtout des archives de Mari, mais aussi de tous les corpus de textes provenant d'autres villes et palais de l'époque Paléo babylonienne. La compréhension de ce sujet, contribuera à mieux analyser les structures économiques et sociales, en Mésopotamie et en Syrie au XVIII ème siècle av. J.-C.

Nous nous proposons d'effectuer une recherche globale sur ce sujet, prenant en compte tous les types de matière première, produites ou utilisées dans le cadre des activités agricole, industrielles ou artisanales. Il conviendra aussi d'étudier le système commercial dans son ensemble, pour comprendre le rôle que l'approvisionnement en matière première et celui que les transformations primaires ont pu jouer dans le développement économique.

La documentation se compose de document administratifs, fournissant une information ″objective″, souvent datée, et susceptible d'un traitement quantitatif et en partie statistique. Elle comporte aussi une grande quantité de lettres, qui nous fournissent des renseignements plus difficiles à interpréter (non datés et souvent très allusifs), mais qui permettent de comprendre des aspects très concrets de ces problèmes. C'est en particulier cette documentation qui permet de comprendre les aspects commerciaux et économiques des politiques militaires et expansionnistes de certains royaumes amorrites à cette époque.

L'essentiel de ce travail présentera une étude systématique de tous les types de matière première, leur origine, leur circulation, leurs éventuelles transformations, leurs diverses utilisations, etc.

On étudiera aussi tout d'abord les matières premières végétales provenant des activités agricoles: en Mésopotamie, à côté de la culture des céréales, des légumes secs, des dattes et du sésame qui constituait l'essentiel des activités agricoles, on doit prendre en considération aussi la production des légumes verts et des petites plantes aromatiques, ainsi que celle des arbres (peuplier, palmier, etc.), précieux pour leurs fruits éventuels ainsi que pour leur bois. On s'interrogera aussi sur le problème de l'importation de certains types de bois, nécessaires pour la construction.

Les matières premières animales, (viande, peau, laine), provenant de l'élevage, jouent un rôle essentiel en Mésopotamie, et surtout dans les régions où la société est fondée sur un équilibre entre les modes de vie sédentaire-agricole et semi-nomade-pastoral. La production, la transformation et la circulation de ce type de matières est à la base d'une grande partie de la richesse de cette civilisation

Les matières premières minérales sont rares en Mésopotamie, si l'on met à part l'argile - largement utilisée pour la construction et pour la production de céramique, mais, dès la préhistoire, la circulation de ces matières, importées pour un usage local ou bien dans le cadre de procédures commerciales plus ou moins complexes, a joué un rôle très important dans le développement économique et culturel.

En utilisant aussi bien les sources textuelles que la documentation archéologique, on étudiera la terminologie de toutes ces matières premières, les procédures de leur collecte, de leur traitement, de leur transformation et de leur éventuelle diffusion et réexportation. On s'interrogera sur leur rôle dans le système économique et administratif palatial et dans les équilibres géopolitiques locaux et régionaux, sans oublier les aspects symboliques et religieux.

Rattachement
Université Lumière-Lyon 2 : Faculté de GHHAT - ED 483 - Sciences sociales - Doctorat Langues, Histoire, Civilisations des Mondes Anciens

 Logo CNRS