UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

RADDADI Afef

RADDADI Afef

RADDADI Afef
Catégorie
Doctorant
Coordonnées

Laboratoire Archéorient
Maison de l'Orient et de la Méditerranée 
7, rue Raulin, F-69365 Lyon cedex 07 
E-mail : afef.raddadi[at]univ-lyon2[dot]fr

 

 

 

Thèmes de recherche
  • Ensablement
  • Patrimoine naturel
  • Zones arides
  • Oasis
Directeur de thèse

Yann Callot

Thèse en cours

Influence de la dynamique éolienne sur le patrimoine naturel et historique des oasis dans la région de Nefzaoua (Sud tunisien)

Résumé de la thèse

Les oasis qui sont des écosystèmes ou des agrosystèmes complexes sont définis comme des espaces cultivés intensivement dans un milieu désertique ou fortement marqué par l’aridité, leur sauvegarde doit être aujourd'hui comprise comme un élément fondateur de la lutte contre l’ensablement. 

 Les régions oasiennes en Tunisie ont été le berceau des civilisations préhistoriques. Elles ont connu au cours de leurs histoires des mutations importantes qui ont marqué leur existence. Depuis que les oasis ont été assimilées aux périmètres irrigués et après le tarissement des sources naturelles et leur remplacement par des forages, elles ont commencé à perdre leurs spécificités et leurs autres fonctions qu’ils remplissaient à travers leur histoire ;  certaines oasis  se sont transformées en vestiges sous forme de tertres,  petites élévations de terre à sommet plat, et isolées.

 Les tertres, que ce soit de simples buttes liées aux sources artésiennes ou des vestiges d’ancien système oasien, sont des jalons de l’histoire de la région. Constitués depuis l’antiquité voir même la préhistoire ils témoignent comme un des premiers maillons de l’occupation de l’espace.

 Aujourd’hui ces anciens vestiges oasiens sont menacés par tout un ensemble de facteurs biophysiques et socio-économiques complexes. Ces facteurs sont liés à l'extension des terres agricoles, la surexploitation des nappes phréatiques, le morcellement des terres, l’ensablement, la dégradation de l'environnement…

Les vestiges des oasis anciennes seront considérés dans ce travail comme le principal patrimoine naturel et paysager de la zone. Ce sont des éléments potentiellement importants de l’identité régionale dans le sud tunisien façonné au fil des siècles par les activités humaines.

Cependant, la forte exploitation de ces tertres par les habitants de la région pour des fins multiples (par exemple, prélèvements de terre à des fins agricoles ou pour la construction) engendre des atteintes du paysage et du patrimoine.

En plus de l’ampleur et l’envergure de ces contraintes anthropiques, l'érosion éolienne  menace également la durabilité de ces anciens écosystèmes oasiens. Cette thèse propose donc de mettre en relation le rôle de la dynamique éolienne dans la région du Nefzaoua avec le patrimoine paysager et l’action de l’homme pour la protection et la lutte contre l’ensablement des oasis.

C’est ainsi que ce travail tentera de répondre à la question suivante :            

Quelles sont les conditions nécessaires à la réussite d’une sauvegarde de ce patrimoine paysager et à la possibilité de sa mise en valeur ?

La thèse encours propose donc une  étude de l’histoire récente de l’écosystème oasien et de la  reconstitution du paysage de la région de Kebili , avec pour objectif de démontrer l'intérêt des tertres en tant patrimoine naturel menacé, en plongent dans l’histoire de la région et à travers le suivi de leur évolution.

La partie consacrée à l'étude de la dynamique éolienne sera basé essentiellement sur une quantification des différentes manifestations de l’érosion éolienne dans la zone d’étude. Les moyens principaux sont la cartographie et l’analyse spatiale des zones à protéger pour évaluer la dynamique de l’extension des flux de migration du matériel éolien, en utilisant les photographies aériennes et les images satellites des tertres et des  terres agricoles, pour identifier l’évolution du paysage à travers le temps. Les résultats de cette analyse spatiale seront validés sur le terrain.

Le résultat attendu de cette thèse consistera en une cartographie fine des tertres, selon une typologie qui sera mise au point, en distinguant particulièrement les tertres menacés par l’homme et les tertres menacés  par l’érosion.  Ce qui nous conduira à la réalisation d’une carte des risques, et des zones à protéger.

Collaboration

Laboratoire d'Erémologie et Lutte contre la Désertification, Institut des Régions Arides, Médenine, Tunisie

 

 

Rattachement
Université Lumière-Lyon 2 : Faculté de GHHAT - ED 483 - Sciences sociales - Doctorat Langues, Histoire, Civilisations des Mondes Anciens

 Logo CNRS