UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

TARDY Nicolas

TARDY Nicolas

TARDY Nicolas
Catégorie
Chercheur associé
Coordonnées

Laboratoire Archéorient
Maison de l'Orient et de la Méditerranée 
7, rue Raulin, F-69365 Lyon cedex 07 
E-mail : tardy_nicolas[at]yahoo[dot]fr

 

 

Thèmes de recherche

Préhistoire, Néolithique, Industrie lithique, Quartz, Expérimentation, Europe

Date de soutenance
12/09/2016
Directeur de thèse

Alain BEECHING
(Tuteur : Frédéric ABBES)

Thèse soutenue

Les industries en quartz de Kovacevo (Bulgarie),  Madzhari (République de Macédoine) et Dikili Tash (Grèce) : reconstitution des systèmes techniques et modes de production dans le contexte de la "Néolithisation" de l'Europe du Sud-Est

Résumé de la thèse

Les industries en quartz(s) n'ont jamais constitué un matériau d'étude privilégié pour les analyses typo-technologiques et tracéologiques des séries lithiques néolithiques. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à expliquer ce manque d'intérêt général pour les divers matériaux réunis sous ce terme. Parmi ces facteurs, il en est un qui réside dans les propriétés physiques et mécaniques caractéristiques de roches telles que le quartz filonien. Ces propriétés, qui sont directement liées à la nature pétrographique de la roche, engendrent des divergences dans le comportement à la taille ainsi que dans l'enregistrement des stigmates de débitage par rapport aux roches crypto cristallines comme les silex, l'obsidienne ou la calcédoine.

L'objectif des travaux consiste, dans un premier temps, à élaborer une méthodologie d'analyse typo technologique appropriée aux divers matériaux quartz en ayant largement recours à des expérimentations de taille. Il s'agit ensuite d'intégrer cette méthode d'analyse aux problématiques de la néolithisation des Balkans afin de rendre compte des choix opérés par ces sociétés néolithiques dans la gestion de leur outillage. Ces choix seront évalués en termes culturels, en établissant la part des contraintes environnementales, la disponibilité des ressources des domaines lithologiques locaux, au sein des systèmes de production, qu'il faut reconstituer. Les modes de production de l'industrie du quartz seront aussi replacés dans la gestion de l'ensemble des industries lithiques, et notamment du silex, afin de rendre compte des liens de complémentarités techno-économiques qu'entretiennent ces diverses matières premières et de saisir la place qu'elles occupent dans le système socio-économique des premières communautés agropastorales des Balkans.

Les industries de trois sites néolithiques constituent la base de cette recherche : Kovacevo (Bulgarie du Sud-Ouest), Dikili Tash (Grèce Septentrionale) et Madzhari (République de Macédoine). Le choix de l'étude s'est porté sur ces trois sites pour plusieurs raisons. D'une part, ils offrent un outillage lithique majoritairement constitué à partir de matériaux quartz. D'autre part, les séquences stratigraphiques de ces trois sites réunis couvrent la totalité de la période Néolithique pour la région des Balkans et permettront une étude diachronique et inter-régionale de l'industrie du quartz. Enfin ces trois sites sont localisés dans une région considérée comme un carrefour de communication reliant la péninsule grecque et le reste de l'Europe de l'Est par l'intermédiaire des vallées du Vardar et de la Struma. Cette région, au seuil oriental de l'Europe, a servi de relais essentiel à la diffusion du Néolithique à partir des foyers de néolithisation anatoliens et levantins, vers les plaines de l'Europe centrale et occidentale.

Rattachement
Université Lumière-Lyon 2 : Faculté de GHHAT - ED 483 - Sciences sociales - Doctorat Langues, Histoire, Civilisations des Mondes Anciens

 Logo CNRS