UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

PROJET IEA - KAYRIT

International Emerging Action - KAYRIT

Kayrit. From cities to villages. Evolution of societies and their relation to the environment during the transition from the Bronze Age to the Iron Age in Central.

International Emerging Action (IEA) 2020-2021, CNRS
Coordinateurs : Johanna Lhuillier (Archéorient) et Shapulat Shaydulaev (Univ. Termez, Ouzbékistan)

Le projet KAYRIT propose de développer la collaboration entre le laboratoire Archéorient du CNRS et la faculté d’Histoire de l’Ouzbékistan et d’Archéologie de l’Université de Termez en Ouzbékistan.

Nos travaux communs porteront sur la période de transition entre l’âge du Bronze et l’âge du Fer (vers 1500-1400 av. n.è.) à travers l’étude des dynamiques de peuplement dans une région choisie de Bactriane ancienne, l’Oasis de Kayrit (vallée de Pashkurt, district de Sherabad, province du Surkhan-darya).

Les travaux exploratoires menés à partir de 2015 par une mission conjointe tchéco-franco-ouzbèke, puis à partir de 2018 par la Mission archéologique franco-ouzbèke en Bactriane Protohistorique, ont révélé l’immense potentiel de cette oasis : seule zone d’altitude occupée pour cette période, elle n’a été occupée que pendant l’âge du Fer ancien (2e moitié du IIe mill. av. n.è.) et offre donc un paysage archéologique non perturbé. Alors que les travaux menés précédemment ont permis d’identifier l’Oasis de Kayrit comme une zone particulièrement prometteuse, regroupant plusieurs types de sites contemporains, le projet KAYRIT propose de privilégier une approche croisée, mêlant sondages archéologiques ponctuels, courtes missions de prospection sur les réseaux d’irrigation, cartographie des voies de circulation en lien avec la distribution des pétroglyphes, sondages à des emplacements choisis sur plusieurs sites d’habitat, développement d’un Système d’Information Cartographique et étude du matériel.

Une équipe pluridisciplinaire mettra ses compétences au service de ce projet collaboratif, rendu possible grâce à l’insertion institutionnelle et la grande expérience du terrain centrasiatique de S. Shaydullaev, au dynamisme de l’équipe enseignante de l’Université de Termez et à la multidisciplinarité de l’équipe française incluant des membres des laboratoire Archéorient (UMR 5133) et Eco-anthropologie (UMR 7206) regroupant archéologues, géo-archéologues, géophysiciens, anthropologues biologiques, paléo-botanistes et archéozoologues. Le projet entend également contribuer à la formation de la nouvelle génération d’archéologues ouzbeks en intégrant les étudiants de l’Université de Termez et de sa filiale de Denau qui viendront s’initier à toutes les disciplines représentées dans l’équipe : archéologie de terrain, prospection, topographie, géo-archéologie, étude du matériel.

 Logo CNRS