UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

RAPATIO

RAPATIO - Ressources, Artisanats et Paysages aksumites du Tigray Oriental

AAP 2018 Université Lyon 2
Coordinateur scientifique : Anne Benoist

Equipes partenaires :

  • UMR 5133 Archéorient
  • UMR 5138 ArAr
  • UMR 8167 Orient et Méditerranée
  • UMR 6566 CReAAH

Membres du projet : Benoist Anne (UMR 5133 Archéorient), Barge Olivier (UMR 5133 Archéorient), Dhorne Marie Belean (UMR 5138 ARAR), Le Carlier Cécile (UMR 6566 CREAAH), Jacob-Rousseau Nicolas (UMR 5133 Archéorient), Blond Ninon (UMR 5133 Archéorient), Gajda Iwona (UMR 8167, Orient et Méditerrannée)

Institutions partenaires :

  • Département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie, secrétariat général du Ministère de la Culture
  • Institut National de Recherches en Archéologie Préventive (INRAP)
  • Tigray Culture and Tourism Bureau (TCTB)
  • Authority for Research and Conservation of Cultural Heritage (ARCCH)
  • University of Adigrat, department of Archaeology
  • Mekele University, Department of History and Cultural Studies.

Ce projet d’archéologie du paysage vise à analyser les interactions socio-environnementales au N-E du Tigrai (Éthiopie) pour commencer à restituer les dynamiques du peuplement et des paysages au cours des trois derniers millénaires. L’objectif est de combiner l’archéologie des techniques avec la géoarchéologie et l’étude paléoenvironnementale et de travailler à des échelles spatiales fines, démarches encore peu mises en oeuvre sur le haut plateau tigréen.

Il fait suite à quatre ans de recherches de la Mission archéologique française au Tigrai oriental (Éthiopie), financées par le Ministère des Affaires Étrangères (dir. Iwona Gajda). Ces recherches se sont concentrées dans un petit isolat du plateau du Tigrai oriental dans une zone de montagnes escarpées. Elles visaient à aborder le développement de la civilisation axoumite à travers l’étude d’une zone à l’écart des grands axes de communication. Elles ont fourni un premier modèle d’évolution du peuplement local, et ont précisé certains aspects de l’économie. Les résultats obtenus nous conduisent à poser aujourd’hui plusieurs questions qui nécessitent d’engager une approche pluridisciplinaire vers l’ouest, dans le secteur qui raccorde notre isolat au reste du plateau du Tigrai.

 

 

 

 Logo CNRS