UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

Contrat ECONET 2009

Contrat ECONET 2009

n° XXXXX (2008-2009)

Porteur du projet :
Catherine MARRO
Archéologue - chargée de recherche CNRS
Laboratoire Archéorient (UMR 5133)
jcatherine.marro[at]mom[dot]fr

L'arche de Noé ? Faune et société au Caucase au cours de l'Holocène (5ème - 2ème millénaire avant notre ère)

Ce projet a comporté quatre volets :

  • Collecte de données sur le terrain (2009-2010) par la fouille archéologique, puis le tamisage et flottage à l’eau de sédiment provenant de contextes sélectionnés, afin de constituer des assemblages archéozoologiques de macro et de micro-restes (notamment de micro-mammifères et de poissons)
  • Etude de ces données en laboratoire (2009-2010)
  • Formation de Z. Kovacs par T. Cucchi à la géométrie morphométrique appliquée aux dents de souris, méthode permettant d’identifier les différentes sous-espèces de muridés (2009)
  • Piégeage de souris modernes, afin de compléter les analyses morphométriques effectuées sur les muridés par des analyses d’ADN (2010).

Principaux résultats :

Les études menées à Ovçular Tepesi ont permis d’identifier ce site chalcolithique comme un établissement saisonnier, occupé par des groupes mobiles spécialisés dans l’élevage des caprinés. La chasse constitue en revanche un élément tout à fait mineur de leurs stratégies de subsistance.

Par ailleurs, ces études ont ouvert de nouvelles pistes de recherches particulièrement importantes, par la misevantin. Les particularités phénotypiques de ces souris grises, animal commensal vivant en symbiose avec les groupes humains, suggèrent que Mus musculus domesticus est arrivée dans le Caucase plusieurs centaines d’années avant de coloniser le site chalcolithique d’Ovçular Tepesi. Notre hypothèse actuelle suppose que la présence de ces souris correspond à l’installation de groupes d’agriculteurs en provenance du Levant, dans le cadre du processus de néolithisation amorcé dans cette région à la fin du 7ème millénaire avant notre ère : cette découverte constitue en tous cas un argument majeur en faveur d’une origine exogène des premières sociétés agricoles caucasiennes.

Ovçular Tepesi : Pose de pièges à souris par T. Cucchi - (cliché F. Dessène, 2010)

Ovçular Tepesi : Pose de pièges à souris par T. Cucchi - (cliché F. Dessène, 2010).

Collaborations :

  • S. Ashurov, archéologue, Académie des Sciences d’Azerbaïdjan
  • V. Bakhshaliyev, archéologue, Académie des Sciences d’Azerbaïdjan
  • L. Bartosiewicz, archéozoologue, Université de Budapest (Hongrie)
  • R. Berthon, doctorant, Université de Kiel (Allemagne)
  • T. Cucchi, archéozoologue, MNHN, UMR 7209
  • Z. Kovacs, doctorante, Université de Debrecen (Hongrie)
  • W. van Neer, archéozoologue, Royal Belgian Institute of Natural Sciences, Bruxelles, (Belgique)

 Logo CNRS