UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

Pôle 4

Pôle 4 - Analyses sédimentologiques

Responsable : Vincent GAERTNER

Le pôle technique « Analyses Sédimentologiques » est spécialisé dans le décryptage des archives sédimentaires en contexte archéologique. Ces derniers renferment une foule d'information que la technologie du XXIe siècle permet de capter, apportant ainsi un nouvel éclairage sur l'histoire des sites archéologiques.

Ce pôle technique est inclus dans une plateforme collaborative, la plateforme OMEAA (Observation et Mesure des Environnements Actuels et Anciens). Il s’agit d’un instrument de travail performant pour la conduite des recherches les plus élaborées entre géographes, biologistes, archéologues, géologues et historiens de l'Université de Lyon et du CNRS. Elle a été créée par 2 laboratoires de recherche (UMR 5600 et UMR 5133) qui ont décidé de fusionner à la fois leur savoir-faire et leurs instruments de mesure dans l'analyse des sédiments. Ce qui unit ces scientifiques repose sur un double adage : "l'actuel est une clé pour comprendre le passé" et "le passé est une clé pour comprendre l'avenir".

Les missions de la plateforme OMEAA reposent sur l’accueil, l’aide, la formation et l’assistance d'étudiants, de doctorants, et de chercheurs français et étrangers issus de nombreuses disciplines. Parmi ses missions, on compte celles concernant la préparation et l’analyse des échantillons, la maintenance et la gestion du matériel, la mise en place d’expérimentations en laboratoire et sur le terrain, les prestations de service pour les partenaires (publics, privés, Institutions étrangères ou françaises basées à l'étranger : EFR, EFA...) et enfin, le stockage des archives sédimentaires en chambre froide.
En effet, de façon systématique, les carottages sédimentaires sont coupés en 2 demi-cylindres. Un tronçon est analysé et donc détruit par les différents traitements tandis que l'autre est préservé, en chambre froide, pour les générations futures de scientifiques et pour des analyses qui sont encore impossibles à réaliser de façon fine en ce début de XXIe siècle.

 

 Logo CNRS