UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

DABBAGH Mina

DABBAGH Mina

DABBAGH Mina
Catégorie
Doctorant
Coordonnées

Laboratoire Archéorient
Maison de l'Orient et de la Méditerranée 
7, rue Raulin, F-69365 Lyon cedex 07  
E-mail : mina.dabbagh[at]univ-lyon2[dot]fr.

Thèmes de recherche

Archéologie et civilisation élamite, Âge du Bronze en Iran, épigraphie

Directeur de thèse

Philippe ABRAHAMI

Thèse en cours

Le statut de la femme dans la société élamite d'après des sources textuelles en Elam du IIIème au Ier millénaire av. J.-C.

Objectif et présentation de projet
Le projet a pour objectif d’étudier le statut des femmes sous divers aspects : familial, religieux, administratif et juridique dans le contexte de la civilisation élamite. Afin de comprendre la place de la femme dans cette société, on se servira de la distinction entre « sexe » qui fait référence à la nature biologique et le « genre » qui concerne une classification sociale et culturelle. Cette recherche se limite aux actes où les femmes sont des acteurs principaux.  

Les documents retenus dans le cadre de cette recherche se composent de plus de 400 textes, qui sont écrits en langue et écriture sumérienne, akkadienne et élamite, datant du IIIe jusqu’au Ier millénaire av. J.-C. Ces documents ont été découverts en Iran lors des fouilles archéologiques de Suse, Kabnak (Hafttépé actuel), Mâlamir (Izeh actuel) et Anšan (Tépé Malyan actuel). Les inscriptions sont gravées, majoritairement, sur des tablettes, des sceaux, des objets votifs ou des briques de monuments. L’ensemble de cette documentation provient de différentes sources : littéraires, juridiques, administratifs et royaux qui sont riches d’enseignement sur les questions du:

  • droit de la famille (héritage, adoption, partage, mariage)
  • droit commercial (créance, etc.)
  • droit de diverses transactions (contrat d’achat, vente de biens, location de champs, prêt)

Problématique
Il s’agira, dans cette recherche, de montrer quel rang les femmes occupaient et quelles activités elles remplissaient dans la société élamite. Dans une première approche de la documentation textuelle, j’envisage quatre catégories principales :

I. Textes royaux
Ces inscriptions sont destinées à célébrer les grandes œuvres royales réalisées aux noms des dieux dans lesquelles la femme rempli plusieurs rôles :

  • Reine ou princesse
  • Prêtresses
  • Femme ayant un rôle politique 

II. Textes juridiques
Ce sont des documents liés aux contrats (prêt, vente, location, d’achat, partage, d’héritage et donation).
D’après ces sources, on comprend que les femmes selon le droit civil, ont eu la possibilité sans restriction d’être partie prenante dans les contrats juridiques.

  • Les filles avaient un statut égal en héritage à celui des fils.
  • Les femmes avaient, la possibilité d’attaquer des hommes en justice.

III. Textes administratifs
Ce groupe de textes comprend des documents de comptabilité concernant l’entretien du personnel et la production des marchandises. Selon ces sources, les femmes ouvrières travaillaient dans des domaines variés :

  • la production de textile
  • l’agriculture
  • la distribution

IV. L’onomastique
J’entreprendrai une étude systématique sur

  • l’onomastique
  • les racines
  • la terminologie
  •  l’origine linguistique des noms propres des femmes
Rattachement
Université Lumière-Lyon 2 : Faculté de GHHAT - ED 483 - Sciences sociales - Doctorat Langues, Histoire, Civilisations des Mondes Anciens
Date d'entrée
01/09/2013

 Logo CNRS