UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

[Journée d'étude] L’horizon post-Obeid dans le Croissant Fertile

L’horizon post-Obeid dans le Croissant Fertile
Dimanche 29 Mars 2009 - Lundi 30 Mars 2009

- 29-30 mars 2009
Atelier de travail - Château de Fosseuse (Oise - 60540)

Le IVe millénaire avant notre ère est une période fondamentale pour comprendre les conditions de l’émergence de la Ville et de l’État au Proche et Moyen-Orient. De nombreuses synthèses centrées sur cette problématique sont parues récemment, mais elles se sont surtout intéressées à la question de « l’expansion urukéenne » et de l’impact supposé des cultures du Sud sur les sociétés locales d’Anatolie et de Mésopotamie du Nord. Cette question, certes fondamentale, a relégué au second plan un champ de réflexion tout aussi important dans l’analyse des bouleversements structurels attestés en Syro- Mésopotamie au cours du Chalcolithique. Il s’agit de la période, datée entre la fin du 5ème et le début du IVe millénaire, qui a marqué le passage des cultures villageoises obeidiennes à la culture dite « d’Uruk ». Cette période est caractérisée par la transformation des petites entités villageoises autarciques du Chalcolithique Moyen en agglomérations de tailles diverses, organisées autour de bourgades plus importantes, dont certaines ont livré les traces d’un système administratif sophistiqué. Parallèlement à l’évolution structurelle de l’habitat, une transformation des structures de production est également perceptible, avec le développement de productions standardisées, notamment dans le domaine de la céramique. Cette période, désignée parfois sous le vocable d’horizon « Post-Obeid » en Mésopotamie du Nord, est particulièrement mal connue, tant sur le plan chronologique que culturel : l’emploi même du terme « Post-Obeid » souligne l’existence de ce problème de définition. Un atelier sera organisé au Château de Fosseuse du 29 juin au 1er juillet 2009 afin de tirer parti des travaux récents menés depuis une dizaine d’années dans les bassins de l’Euphrate et du Tigre : des sites comme Arslantepe, Tell Afis, Oylum Höyük, Tell Brak et Tell Hamoukar disposent maintenant en effet de séquences stratigraphiques suffisamment longues pour permettre une étude tant diachronique que synchronique de ces assemblages. L’objectif de cet atelier sera de procéder à une comparaison rigoureuse des assemblages céramiques de plusieurs sites-clefs afin de parvenir à une définition pertinente de l’horizon Post-Obeid, ce qui conduit naturellement à s’interroger sur son étendue et sa signification.

Organisation:
Catherine MARRO (Archéorient - UMR 5133)

 Logo CNRS