UMR 5133

Suivre l'actualité par flux RSS 

Laboratoire Archéorient

Environnements et sociétés de l'Orient ancien

Image oiseau MOM

YARTAH Taher

YARTAH Taher

YARTAH Taher
Catégorie
Ancien doctorant
Coordonnées

Archéorient MSH Maison de l'Orient et de la Méditerranée 
7, rue Raulin, F-69365 Lyon cedex 07  
E-mail : yartah[at]yahoo[dot]fr

Thèmes de recherche

Néolithique, Symbolisme, Proche-Orient

Date de soutenance
21 novembre 2013
Directeur de thèse

Danielle STORDEUR

Thèse soutenue

Vie quotidienne et vie symbolique. Nouvelles données et nouvelles réflexions, dans le contexte du nord de la Syrie, de 10000 à 9000 B.P.

Résumé de la thèse

Le village de Tell ‘Abr est situé sur la rive gauche de l'Euphrate à environ 15 km de la frontière turque. Le tell était connu pour avoir livré une occupation de l'époque d'Obeid. La montée des eaux de l'Euphrate, a durant l'hiver 2000, dégagé des vestiges architecturaux datant du néolithique acéramique. Une prospection suivit des fouilles en 2001, 2003 et 2004 ont confirmé la présence d'un village du PPNA final similaire à celui de Jerf el Ahmar ou encore de Mureybet. Tell ‘Abr 3 est actuellement le site PPNA syrien le plus proche de la Turquie. Cette position en fait un jalon important entre les sites du Moyen Euphrate (Mureybet, Jerf el Ahmar et Cheikh Hassan) et ceux du sud-est de la Turquie (Çayönü et Göbekli).

L'architecture et la culture matérielle de Tell ‘Abr 3 se rattache à la culture mureybétienne. Tell ‘Abr 3 ne diffère pas de ce qui a été découvert dans les autres sites syriens datant de la même époque.

Il s'agit, dans cette thèse, de replacer ce site et les principaux résultats de l'étude du matériel archéologique dans le cadre de la problématique générale de la néolithisation au Proche-Orient.

En fait, pour mieux comprendre le complexe culturel qui existait à l'époque de Tell ‘Abr3, il faut tenir compte des résultats de plusieurs sites au nord de la Syrie datant de la période PPNA, qui est une étape importante de la néolithisation. Le terme est de K. Kenyon et fait suite à la formule de G. Childe « révolution néolithique ». Les deux appellations font référence au processus qui conduisait à la mutation des populations de chasseurs, cueilleurs et nomades en population d'agriculteurs éleveurs et sédentaires.

Childe explique ce phénomène par l'adaptation de l'homme préhistorique à une pression extérieure, dont les changements climatiques, tout en reconnaissant que tout changement de cet ordre ne pouvait se concevoir ni même se réaliser sans un changement mental capable de donner "les outils idéologiques" indispensables à une telle évolution (Childe 1961, What Happened in History ?).

Plus tard, J. Cauvin a stipulé que ce phénomène puise son origine dans des changements mentaux internes à la société et non pas seulement à des facteurs externes. C'est ce que cet auteur appelle "la révolution symbolique" (Cauvin, 1994, Naissance des divinités, Naissance de l'agriculture).

Cette manifestation symbolique parait clairement dans les villages de PPNA. Les occupations humaines de cette période expriment de nouvelles formes de sédentarisation, de pensée technique et symbolique. Cette période se distingue par la diversité et la multitude de ces manifestations et par le renouvellement symbolique par rapport aux époques antérieures de la préhistoire. Cela se dévoile à travers les représentations animales trouvées dans les sites de l'Euphrate syrien (Jerf El-Ahmar, Tell ‘Abr 3, Murybet, Tell Qaramel...), et sud-est de la Turquie (Gobekli….). Ici, les animaux dangereux ou impressionnants occupent une place prépondérante.

On peut constater que l'idée de symbole est liée au changement de la manière de pensée de l'homme à cette époque. Ce changement de pensée qui concerne la vie sociale, économique et rituelle, fut traduit par des gravures, des statues et par des constructions de bâtiment collectifs de grandes dimensions.Dans ce cadre, le but est la présentation des sociétés des premiers villages et d'apporter une nouvelle réflexion sur la place de l'expression symbolique. C'est le "phénomène social total" (M. Mauss) auquel on s'intéresse.

Deux axes méthodologiques articulent cette recherche : les nouvelles données archéologiques et la documentation historique. A partir d'une étude générale de la vie quotidienne des premiers villageois du Proche-Orient.

Le site de Tell ‘Abr 3 servira de base concrète à cette thèse. Ainsi les données recueillies dans ce site seront totalement exploitées et publiées.

Rattachement
Université Lumière-Lyon 2 : Faculté de GHHAT - ED 483 - Sciences sociales - Doctorat Langues, Histoire, Civilisations des Mondes Anciens

 Logo CNRS